Historique du Cinéma Gérard Philipe

C'est en 1984 que naquit la Maison des Associations de Roncq, à l'initiative de Jean-Albert Bricout, président fondateur et sous la direction de Philippe Debailleul.

Quelques années plus tard, la Maison des Associations s'engage dans un grand challenge : rouvrir un cinéma sur la commune. Un véritable défi devant les résultats du cinéma national. C'est ainsi qu'a lieu, le 18 septembre 1988, l'inauguration du Cinéma Gérard Philipe. Il faudra attendre le 4 novembre de la même année pour qu'il ouvre ses portes au public avec un succès d'envergure : La Vie est un long fleuve tranquille, le nouveau film d'Etienne Chatiliez.

Une équipe d'une trentaine de bénévoles, tous passionnés de 7ème Art, vient donner de son temps chaque week-end pour faire fonctionner la structure (vente des tickets, de friandises, projection, surveillance.) Les bobines se déroulent, les succès s'enchaînent sur notre grand écran, et très vite le Cinéma Gérard Philipe devient le lieu de rendez-vous hebdomadaire des amateurs de salles obscures.

Puis les années passent. En 1995, Michel Pouchelle devient président de la Maison des Associations ; puis en 2002, le cinéma prend son indépendance en tant qu'association à part entière sous la direction de Franck Florin, et la présidence d'Antonio Da Silva, auquel succède en 2003 Stéphane Florin, puis en 2008 Matthieu Van Oost, puis Stéphane Florin de 2009 à 2016, et depuis Christine Dupont.

D'une capacité de 137 personnes, le Cinéma Gérard Philipe est toujours à la pointe de la technologie. Equipé de 2003 à 2011 d'un projecteur 35mm FP30 et de plateaux horizontaux Kinoton, avec un son Dolby SRD EX (retour arrière en stéréo), il est aujourd'hui équipé, depuis novembre 2011, d'un projecteur numérique 3D CHRISTIE CP2210 et d'un serveur DOREMI. Le cinéma est en mesure de proposer un service de plus en plus performant : davantage de films, et une meilleure qualité de son et d'image, et la diffusion de film en 3D.

De plus en plus de bénévoles se lancent dans l'apprentissage de la projection, et chaque année de nouveaux CAP d'opérateurs-projectionnistes s'ajoutent à notre collection (9 projectionnistes diplômés à ce jour).

Le succès du Cinéma Gérard Philipe, véritable cinéma de quartier tels que les chantait Eddy Mitchell, est dû pour une bonne part à sa programmation (films récents, variant les genres, et où chacun y trouve son content), à son charme, à sa convivialité, mais surtout grâce au dévouement de ses jeunes bénévoles, qui ne comptent pas leur temps.

découvrir la salle